Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Accueil Infos pratiques

Informations pratiques

Vol de voiture: savoir bien s’assurer

Plus de 100 000 voitures sont volées en France chaque année, et la BMW X6 figure en première place pour l’année 2014. Les Smarts et Renault Twingo 1 sont également en tête des modèles les plus dérobés.
Ces vols récurrents sont principalement dûs aux failles électroniques de certaines voitures, notamment celles citées ci-dessus. Elles seraient donc plus exposées au vol, d’où la nécessité  de trouver une bonne assurance automobile.

 

Assurance et indemnisation 

Si vous n’êtes pas assurés contre le vol, le véhicule ne pourra pas être remboursé, ni les accessoires présents à l’intérieur.
En cas de tentative de vol et pour les véhicules assurés, le propriétaire devra se rendre au commissariat et fournir de solides preuves démontrant que le véhicule a essayé d’être dérobé,  afin d’être indemnisé. Mais attention, le contrat d’assurance n’assure pas forcément l’indemnisation des accessoires, il faut parfois souscrire des options supplémentaires. Lorsque le véhicule n’est pas retrouvé, il est déclaré officiellement volé 30 jours après le vol. La valeur de l’indemnisation sera alors fixée par un expert et dépendra de plusieurs facteurs : prix d’achat, ancienneté et kilométrage. En revanche, si le véhicule est retrouvé après la déclaration de vol, le propriétaire a le choix entre rembourser l’indemnisation et récupérer son véhicule, ou bien garder le montant obtenu et abandonner sa voiture.

Pour trouver une assurance auto/moto adaptée à vos besoins et à vos moyens, faites votre devis à l'adresse suivante: www.assurecompare.fr

 





Que faire lorsque l’assureur résilie votre contrat ?

                       

Dans quels cas l’assureur a le droit de résilier votre assurance ?

Il est en effet possible qu’un assureur résilie un contrat d’assurance, sauf les assurances Santé en prévenant 2 mois avant le terme du contrat. Il n’est pas rare qu’un assureur mette fin à un contrat même avant la date d’échéance, en particulier pour les assurances auto/moto.
Les 4 principales raison de résiliation:

Aggravation du risque : Le risque déclaré au moment de la souscription peut évoluer, c’est-à-dire que la probabilité d’un nouveau sinistre augmente. Lorsque l’assuré estime que le risque s’est aggravé, il se doit d’envoyer à son assureur une lettre recommandée lui rapportant que le risque s’est accru, dans les 15 jours qui suivent la modification. L’assureur aura ensuite le choix de résilier ou de maintenir le contrat.

Non-paiement : Si le client n’a pas payé le montant de sa cotisation, l’assurance lui envoie un avertissement pour qu’il règle la somme due sous 30 jours. S’il ne l’a pas fait, son contrat est suspendu, et il dispose alors de 10 jours supplémentaires pour la régler. S’il règle durant ces dix jours, son contrat sera remis à jour. Si non, il sera résilié. En cas de résiliation, l’assuré aura toujours une dette envers son assureur.

Fausse déclaration : Si l’assureur réalise que son client a fait une fausse déclaration (par exemple n’a pas déclaré tous ses incidents) avant un sinistre, il a le droit de résilier le contrat qui prendra fin 15 jours après, ou de le maintenir.

Sinistres fréquents : Lors de sinistres à répétitions, l’assureur peut décider de résilier le contrat, et surtout lorsque l’assuré est responsable.

Situation plus aléatoires : Le mariage, le divorce, le déménagement, le départ en retraite, l’acquisition d’un nouveau bien, la perte d’un bien, le décès… Toutes ces situations peuvent entrainer la résiliation.

 


Comment trouver une nouvelle assurance ?

Après résiliation, il est compliqué pour le client de trouver une nouvelle assurance. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un comparateur d’assurance, qui cherche alors une assurance pour le résilié, en combinant force de couverture et prix bas.
Certaines compagnies d’assurance proposent des contrats spécifiques aux clients qui ont été résiliés, car beaucoup de français rencontrent le même problème. Toutefois, les assurances peuvent demander le paiement d’une surprime, car les contrats sont considérés comme des contrats « à risque ».
Les assurances peuvent tout de même refuser certains dossiers, mais acceptent généralement de souscrire à des individus résiliés pour non-paiement, sinistres, ou perte de permis de conduire par exemple.


Vous êtes à la recherche d'une nouvelle assurance suite à la résiliation de votre contrat par votre assureur? Faites votre devis sur www.assurecompare.fr et nous tenterons de vous aider au maximum !

 

Conseils pour résilier son assurance

Résilier son contrat auto/habitation

 Il est possible de résilier son contrat auto/habitation :

- En date d’anniversaire du contrat, chaque année, en faisant la démarche de résiliation 2 mois précédents le terme.
-
Avec la loi Hamon, à tout moment lorsque la 1ère année de contrat arrive à terme. C’est alors au prochain assureur de prendre en charge la  résiliation sachant qu’un délai d’un mois et trois jours s’applique après notification du client.
-
Pour les individus ayant souscrits avant le 1er Janvier 2015, la loi s’appliquera à leur prochaine reconduction tacite.
-
Avec la loi Chatel, les compagnies d’assurance informent leurs clients des dates durant lesquelles ils peuvent résilier leur contrat. L’avis déchéance est envoyé au plus tard 15 jours avant la date limite et si le délai n’est pas respecté, l’assuré dispose de 20 jours supplémentaires à partir de la réception du courrier pour résilier son contrat.

Résilier son contrat santé

Tout d’abord, il faut savoir qu’un assureur ne peut pas résilier un contrat à la différence d’autres types d’assurances. C’est donc à l’assuré de décider de l’avenir de son contrat. Pour résilier son contrat santé, l’assuré reçoit un courrier électronique ou une lettre postale au plus tôt trois mois et au plus tard un mois avant le terme de la période pendant laquelle il a la possibilité de résilier, lui indiquant qu’il peut rejeter la reconduction. Si l’assuré ne donne pas suite aux courriers, son contrat sera reconduit automatiquement. Lorsque le client a déjà effectué les avances après la dernière date de reconduction, il sera remboursé dans un délai de trente jours à compter de la date de résiliation.

Résilier son assurance crédit/emprunteur

Depuis la loi Lagarde, le consommateur a la possibilité de résilier ou non  son contrat emprunteur au cours des 12 premiers mois de souscription, à n’importe quel moment. Néanmoins, le consommateur doit s’assurer que son nouveau contrat offre les mêmes, ou de meilleures garanties que son contrat actuel. Dans le cas contraire, la banque peut refuser le changement.
Passée la première année de souscription, le consommateur pourra uniquement résilier son assurance à chaque date d’anniversaire. Son assurance actuelle lui envoie alors un courrier lui indiquant qu’il a la possibilité de changer 2 mois avant (loi Chatel). En revanche, seuls les contrats emprunteurs signés après le 26 juillet 2014 sont visés.

Résilier son assurance de groupe

Arrivé à la retraire, les anciens salariés ayant souscrits une assurance d’entreprise (ou de groupe) auront le choix de continuer leur contrat, ou de le résilier. Dans la plupart des cas, les individus choisissent de contracter une nouvelle assurance car l’entreprise ne prend plus en charge les 50% (ou plus) qu’ils finançaient auparavant. Le montant que doivent alors payer les retraités double, les poussant à résilier.
Pour les non-retraités, la résiliation à tout moment est possible pour les cas suivants uniquement :
- changement de domiciliation de l’entreprise
- augmentation du montant de la cotisation
- cessation d’activité
- liquidation judiciaire (initiative du chef d’entreprise ou de l’administrateur)
- lorsque le montant est supérieur à 10% du salaire de l’assuré.

Vous souhaitez changer d'assurance? Trouvez la meilleure couverture au meilleur prix en faisant votre devis sur
www.assurecompare.fr !

 

Mutuelle Santé VS Assurance Complémentaire (ou sur-complémentaire)

                                                                                                                                                                                                   

Vous-êtes-vous déjà tous demandé quelle était la différence entre la mutuelle santé et l’assurance complémentaire ? Nous allons tenter de vous l’expliquer.
Tout d’abord, la mutuelle santé est fortement conseillée et sert à compléter le remboursement de la sécurité sociale qui couvre généralement 70% des frais médicaux. A la différence de la mutuelle, la surcomplémentaire est un plus, c’est-à-dire qu’elle permet d’augmenter le taux de remboursement des soins médicaux. Toutes les garanties proposées y compris dentaire, optique… s’ajoutent donc à la couverture existante de l’assuré.
La seconde différence est que la mutuelle santé est décrite par le code la mutualité, alors que l’assurance sur-complémentaire est régie par le code des assurances.
Pour trouver le meilleur prix selon vos besoins, rendez-vous sur www.assurecompare.com et nous vous ferons des devis personnalisés pour une mutuelle santé ou assurance complémentaire!